7020-02. Renforcement de l'EIES - MEEATU II - Burundi

En septembre 2018, après une absence de trois ans, la CNEE s’est rendue à Bujumbura pour se tenir au courant des pratiques d’évaluation environnementale avec ses anciens partenaires, comme l’OBPE, et discuter de la situation avec un éventail d’autres intervenants. Au cours d’une visite suivante en février 2000, la CNEE a animé une formation sur l’EIES à l’intention du nouveau personnel de l’OBPE et un séminaire de sensibilisation sur l’EES. Depuis lors, les voyages ont cessé en raison de la pandémie de Covid et la CNEE attend un renouvellement de la coopération.  

Rapports consultatifs et autres documents

14 juil 2014: Memorandum
Instructions revision cadre legal EIES Burundi
09 août 2014: Memorandum
Le Tri-préliminaire et la Participation publique dans la procédure de l’EIES au Burundi - Rapport de l’atelier

Détails significatifs

De 2011 à 2015, la CNEE a travaillé avec le ministère de l’Environnement MEEATU pour renforcer son système et ses capacités en matière d’EIES. Au cours de la période 2014-2015, le travail conjoint avec en particulier le nouvel Office Burundais pour la Protection de l’Environnement (OBPE) s’est concentré sur la révision du cadre réglementaire de l’EIES, visant à inclure des exigences en matière de cadrage et de participation, entre autres. Depuis mai 2015, les travaux ont dû être suspendus en raison de la situation politique dans le pays.

Depuis 2015, des années d’instabilité politique relative suivies de la pandémie de Covid ont entraîné une diminution du climat d’investissement et, par conséquent, de la pratique de l’évaluation environnementale. Néanmoins, l’OBPE est prêt à relancer la coopération et à travailler à une révision du cadre juridique et à renforcer les capacités. Le ministère de la Planification s’est dit désireux d’examiner si et comment l’EES pourrait aider à renforcer ses pratiques de planification. La CNEE attend leur suivi.

Des contacts réguliers sont maintenus et MEEATU/OBPE indique le souhait de recommencer à travailler avec la CNEE dès que la situation en matière de sécurité et la capacité du ministère permettent l’organisation d’activités avec la CNEE.
 

Parties concernées

Membres du groupe de travail


Secrétaire technique: Gwen van Boven

Plus de détails

Pays: Burundi


Mise à jour: 26 juil 2022