Pourquoi un coaching ?

En fonction de la demande d'une autorité gouvernementale, la CNEE peut discuter de la possibilité d'un coaching pour un processus spécifique d'EES. 

L'objectif du coaching est double :

  • Aider les organisations à remplir leur rôle dans le processus d'évaluation environnementale en cours ;
  • Soutenir un processus d'apprentissage, afin que les organisations impliquées puissent développer leurs capacités à réaliser leurs tâches sans soutien externe lors de futurs processus d'EES.    

Aspects d'un processus d'EES

  • En général, le coaching est demandé quand l'organisation n'a que peu ou pas d'expérience en EES et/ou quand le processus d'EES est complexe au point de vue technique.  
  • Le plus souvent, l'accent est mis sur l'apport d'aide pour l'ensemble du processus, et moins sur l'apport de connaissances techniques approfondies.
  • Le soutien du processus est principalement fourni par les secrétaires techniques de la CNEE, qui peuvent être aidés par un expert externe quand des connaissances plus approfondies sont nécessaires, par exemple un spécialiste de la participation du public. 
  • Le soutien se compose généralement des aspects suivants :
    • conseils sur l'organisation du processus, y compris le rôle et les tâches des acteurs impliqués ;
    • conseiller sur la conception du processus, servir de caisse de résonnance pour tous les résultats/produits au cours du processus d'EES ;
    • formation ciblée (sur le tas) à des tâches spécifiques.
    • L'avis fourni par la CNEE peut être rendu public, mais ce n'est pas une condition, et ce n'est pas courant.    
  • Le suivi et l'évaluation du processus et des interventions de coaching sont important pour optimiser le processus d'apprentissage.