Nouvelles

27 juin 2017

L'EES dans la nouvelle politique de l'eau en Éthiopie

June 2017 - EthiopiaLe ministre de l'Eau, de l'Irrigation et de l'Électricité est le plus grand ministère sectoriel en Éthiopie. Il investit beaucoup, mais sans une planification adéquate, les préoccupations environnementales et sociales ne sont pas toujours bien prises en compte. La Direction à l'Environnement et au Changement climatique (ECCD) a donc prévu d'intégrer l'EES dans la nouvelle politique de l'eau qui sera élaborée dans les prochains mois. Afin de créer un soutien en faveur de cette idée, l'ECCD doit accroître la sensibilisation à l'EES pour la planification des eaux. C'est dans ce but qu'elle a organisé un séminaire d'EES de 3 jours pour les décideurs en matière de politique de l'eau, et qu'elle a demandé à la CNEE d'animer ce séminaire. De l'avis général des participants, l'EES est nécessaire, et une nouvelle politique des eaux sera formulée dans un processus qui englobe l'EES.

27 juin 2017

Renforcement des systèmes d'EIES et d'EES de Zambie

June 2017 - ZambiaLa Zambie veut renforcer ses systèmes d'EIES et d'EES. Mais comment le faire ? Le WWF de Zambie et la ZEMA (Zambia Environmental Management Agency) ont tous les deux sollicité l'aide de la CNEE pour déterminer les besoins et la marche à suivre. Une mission de reconnaissance a été effectuée pour examiner les aspects juridiques et techniques. Des réunions ont eu lieu avec les deux parties, à la fois séparément et conjointement, ainsi qu'avec de nombreuses instances gouvernementales concernées et des OSC. Le WWF des Pays-Bas examine actuellement quelles recommandations il souhaite financer dans le cadre du programme Ressources partagées, Solutions communes (SRJS).

27 juin 2017

L'EES pour l'approche paysage au Burkina Faso et au Mali

June 2017 - Burkina Faso en MaliComment l'EES peut-elle aider à assurer des moyens de subsistance durables dans le bassin de la Volta Blanche au Burkina Faso ? Et comment peut-on l'appliquer à la gestion transfrontalière par le Mali et le Burkina Faso du bassin versant du Sourou (au nord de la Volta Noire) ? C'est en ayant ces questions à l'esprit qu'une réunion a été organisée entre les autorités burkinabées et maliennes, les ONG et la CNEE (dans le cadre du programme Ressources partagées, Solutions communes). Les moyens de subsistance dans le bassin de la Volta Blanche sont affectés par un barrage et par l'exploitation minière, tandis que la gestion de la Volta Noire est influencée par la migration due aux conflits déchirant le nord du Mali. Ce sont deux situations dans lesquelles l'EES peut contribuer à l'application de l'approche paysage pour le développement durable.

27 juin 2017

Article : développement des capacités d'EIES en Afrique Centrale (PAANEEAC)

June 2017 - PAANEEACComment augmenter les capacités en EIES des pays en développement, et contribuer à la gouvernance des décisions en matière d'investissements ? Dans le passé, des études ont montré que les programmes de développement des capacités à l'instigation des donateurs n'ont pas souvent eu les résultats escomptés. Un nouvel article, co-écrit par trois secrétaires techniques de la CNEE et publié dans le Journal of Developing Societies, étudie la question en tenant compte du programme PAANEEAC. Ce programme (2008-2013), dans lequel la CNEE était à la fois coach et conseiller technique, a contribué à des améliorations dans les systèmes d'EIES d'Afrique Centrale. L'article mentionne qu'un aspect important de son succès était que le PAANEEAC ait réussi à créer des plateformes qui permettaient aux parties prenantes de se rencontrer avec l'objectif commun d'améliorer les systèmes d'EIES.

21 juin 2017

Dessins humoristiques pour aider les discussions sur l'EES du Plan Delta de Myanmar

Juni 2017 - Myanmar 2_zoomUn bon croquis vaut mieux qu'un long discours. Et cela s'applique certainement aux dessins humoristiques faits par deux artistes dans le cadre de la Stratégie Intégrée du Delta de l'Ayeyarwady et du processus d'EES. Lors de plusieurs ateliers qui se sont tenus en juin, et auxquels la CNEE a également participé, ces dessins humoristiques ont aidé les participants venus de divers milieux à comprendre le processus de planification. Cela les a aidés à contribuer de façon plus utile au processus, pour finalement aboutir à une Stratégie et une EES bien meilleures avec une plus grande adhésion et acceptation des parties prenantes.

Dessin : INK Strategy

21 juin 2017

Stabilisation des fleuves Jamuna-Padma-Meghna pour récupérer des terres au Bangladesh

June 2017 - BangladeshLe tremblement de terre dans l'État de l'Assam en 1950 a provoqué une sédimentation dans les fleuves Jamuna-Padma-Meghna. Suite à cela, la largeur des fleuves a pratiquement doublé, et de grandes quantités de terres ont été englouties. Un plan de stabilisation du fleuve est en cours d'élaboration pour empêcher l'érosion des rives du fleuve et pour récupérer des terres en corrigeant le cours du fleuve.

Pour un plan de cette ampleur, il est crucial d'effectuer une Evaluation Environnementale et Sociale Stratégique (EESS). Cette EESS a été lancée par la Banque Asiatique de Développement. C'est la première de ce type au Bangladesh et elle pourrait devenir un exemple pour des investissements ultérieurs. On a demandé à la CNEE d'examiner l'EESS, et elle s'est pour cela rendu dans la région concernée.

13 juin 2017

Le président de la CNEE, Rudy Rabbinge, se voit décerner le Prix Rachel Carlson

June 2017 - Rudy2Professeur Rudy Rabbinge, président du service international de la CNEE, s'est vu décerner le Prix Rachel Carson 2017 pour l'ensemble de ses réalisations. Le jury a expliqué que la vision du Professeur Rabbinge sur la société ainsi que ses contributions académiques ont une incidence majeure sur les populations et l'environnement à travers le monde. C'est lui qui a conçu l'écologie de production, qui associe une réduction de l'utilisation de pesticides et d'engrais tout en augmentant les récoltes. Selon le jury, le travail du Professeur Rabbinge n'aura pas seulement un impact important sur la société d'aujourd'hui, mais il comporte un énorme potentiel pour répondre aux défis de l'agriculture dans le futur.